Ecole doctorale de l’IPD : le directeur Mondoué reçoit les doctorants de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel

 

Le mercredi 22 mars 2017, le Professeur Roger Mondoué, Directeur de l’Ecole doctorale de l’IPD, a reçu une délégation des doctorants de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel composée de Messieurs Michel Lofo et Karim Koné, de la deuxième promotion, et Bié Tiono, de la première promotion. Il a été assisté par Dr Poussi Sawadogo, Directeur Régional par intérim de l’IPD-AOS.

 

Le Directeur de l’Ecole doctorale a, d’entrée de jeu, salué la mémoire du Directeur Régional, Dr Fernand Pissang-Keller, dramatiquement décédé en septembre 2016.

Pour l’objet proprement dit, il a instruit Monsieur Tiono Bié, doctorant et chargé des études de l’IPD-AOS, de prendre contact avec l’ensemble des doctorants pour le suivi de la dynamique de leurs travaux de recherche.

Il a abordé les questions de procédures concernant la règlementation de l’enseignement supérieur et notamment pour ce qui concerne les études doctorales au Cameroun.

En Afrique de l’Ouest et du Sahel, une dizaine de doctorants sont inscrits. Ils sont presqu’une centaine de doctorants en Afrique Centrale.

Le processus de recrutement est en cours pour la cinquième promotion. Un comité de thèse est prévu pour la première semaine du mois de mai 2017 à Ouagadougou pour l’analyse de l’avancement des travaux de recherche des différents candidats de la première promotion. Les candidats de la deuxième promotion doivent présenter à cette occasion un projet de thèse.

Un second comité de thèse est prévu en septembre 2017 afin de constater l’évolution des travaux des étudiants de la première promotion et leur permettre de déposer leurs thèses dans le premier semestre 2018.

Un guide méthodologique est en cours d’élaboration afin d’orienter les étudiants dans la conduite de leurs travaux de terrain pour la rédaction du rapport de stage, du mémoire de master et de la thèse de doctorat.

Une charte entre l’IPD et ses encadreurs est également en cours d’élaboration afin de préciser les obligations des parties pour l’accompagnement des étudiants de licences, des masters et du doctorat.

Il a recommandé aux candidats d’être en rapport étroit avec leurs encadreurs afin d’accélérer le suivi de leurs travaux de recherche.

Il a également interpellé les candidats à régler leur situation financière vis-à-vis du programme. La mise à jour est indispensable pour participer au comité de thèse du mois prochain.

Le Directeur de l’Ecole doctorale a regretté la non-réaction des doctorants aux appels à contribution sur des thèmes liés au développement durable.

Les doctorants ont exprimé des préoccupations relatives aux marges de manœuvre du directeur de thèse, à la taille de la thèse en termes de pages, aux appels à contribution, aux coûts de la formation pour les enseignants de l’IPD, à l’accès à la plateforme et à l’absence d’une saisie officielle des directeurs de thèse pour assurer l’encadrement.

Le Directeur a donné des réponses appropriées aux interrogations formulées en précisant que le directeur de thèse reste le maître de la direction de la recherche. En fonction de la nature de la thèse (sciences humaines et sociales, sciences exactes ou sciences de l’ingénieur), le minimum de pages est compris entre 300 et 50 pages. Quant aux appels aux coûts, l’Ecole doctorale étudiera la situation de chaque intervenant et répondra aux attentes des parties prenantes. Des dispositions seront prises pour faciliter l’accès à la plateforme. En plus, le système de visio-conférence sera opérationnel et permettra le partage d’informations entre les encadreurs et les étudiants. Pour l’encadrement, la charte permettra de régler définitivement l’officialisation des relations entre l’IPD et ses encadreurs de thèse. Le Directeur a montré sa disponibilité de créer une forte synergie pour une collaboration étroite entre les enseignants de l’IPD-AOS et le programme doctoral pour un meilleur accompagnement des doctorants dans leurs travaux de recherche.

Le Directeur dans son mot de fin a souligné les possibilités de bourses pour des études doctorales sur financement de partenaires de l’IPD. Il a invité les doctorants d’être les ambassadeurs du programme doctoral de l’IPD pour une adhésion forte à cette initiative d’accompagnement du développement par des formations qualifiantes de niveau doctoral.

 

La Direction Régionale

Développement durable
Accès aux sites des IPD-R

Acces aux sites du Réseau IPD

Nous Contacter

Bureau de Génève:

Tél: +(41) 22 733 60 16 / 733 60 17
Fax: +(41) 22 733 09 75
E-mail: ipd.sg@paidafrica.org
C.P. 38, 5 route des Morillons, 1211 Génève 20

-------------------------------
Bureau de Yaoundé:

Tél: +(237) 222 20 82 35
GSM: +(237) 672 22 64 46
E-mail: ipd.sg@paidafrica.org
B.P. : 35527 Yaoundé Bastos